Poudlard Renaissance


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Il y a des histoires qui ne s’éteigne jamais - Lux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lux Maxwell
Élève de Gryffondor
Élève de Gryffondor
avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 21

MessageSujet: Il y a des histoires qui ne s’éteigne jamais - Lux   Ven 16 Aoû 2013 - 21:07

Shalalalala, My oh my. Looks like the boy's too shy. Ain't gonna kiss the ... boys ?!

Identité

Nom du personnage : Maxwell
Prénom du personnage : Luxuria
Surnom du personnage : Lux
Sexe : Masculin
Date de naissance : 28 Octobre.
Age : Seize ans
Nationalité: Australien
Poste spécifique : Étudiant/Joueur de Quidditch
Année : Sixième année

Infos Secondaires

Baguette Magique : La baguette magique de Lux fait exactement 26,75 cm. Elle est en bois de Sorbier et possède un crain de Licorne comme coeur. De plus, niveau souplesse, elle est Étonnamment sifflante.
Quidditch (aime-t-il ? joue-t-il ?) : Il adore le Quidditch et bien qu'il n'avait jamais penser y participer, il c'est finalement retrouver dans l'équipe de sa maison.
→ Équipe de Quidditch favorite : Kenmare.
→ Son balai : Son Numbus 2000.

Activité ou Club : Joueur de Quidditch
Patronus (Forme animale du sortilège) : Un Fennec
Épouvantard (Sa phobie) : Ma mère.
Odeur de l'amortentia (L'amortentia est un philtre d'amour qui a une odeur différente pour chaque être vivant) : L'odeur de la fraise, du parfum de mon frère et l'été.
Friandise d'Honeydukes préférée : Chocogrenouille, du chocolat et oui!

Son animal de compagnie : Il possède un chaton d'une charmante couleur noir et blanc. Il est détestable, vous le voulez?
Sortilège le mieux maîtrisé : Reducto.
Ce que le perso verrait dans le Miroir du Risèd : Une vie de famille normal et harmonieuse.

En Profondeur

Psychologie (150 mots) :
À mes yeux, Luxuria revêt l'aspect d'un héros tragique. Ce que l'on aime d'un héros de cette branche, c'est avant tout ce destin sur lequel il trône, cette parcelle d'inhumain, d'inaccessible et de fatal que j'ai ressenti dès lors le concernant. Pour moi, Luxuria est, avant tout, une personne d'une grande vérité, mais aussi quelqu'un de franc, d'authentique et de passionnant. Tout ces petits embranchements qui en font d'abord et avant tout une personne torturée forment un amalgame unique et vibrant. C'est Lux et c'est tout ; ramené à sa plus simple expression, Luxuria demeurera toujours une silhouette d'illogisme.

Au premier regard, ce que l'on remarque c'est cette aisance, cette fausse confiance qui se détache de chaque mouvement, de chaque pas, de chaque respiration. Un air un peu pompeux, si l'on veut. Il donne peut-être l'impression aux gens qu'il considère comme une menace de les regarder de haut, de les mépriser avec insistance et ce ne serait sans doute pas injustifié de croire que ce mépris est réel. Puisque l'une des caractéristiques de Luxuria est d'abord son inimitable jalousie. Ce vice qui fait aussi état de ses pulsions instantanées, celles où il pourrait se jeter sur vous pour vous frapper puisque selon son esprit entêté, vous le méritez. Ce vice qui fait de lui l'amant le plus désagréable du monde ─ et pourtant. Ce vice qui le place très souvent dans l'embarras, mais qu'il ne peut s'empêcher de réverbérer sans cesse vers ses "victimes", en tant que proches, nous nous devons de nous habituer à cette faille et de l'accepter. Sans quoi, cette flamme qui est toujours réveillée dans le bide de ce bel adolescent deviendrait un feu de paille et engloutirait chacun de ses amis au passage.

Pourtant, je sais très bien que Luxuria est une personne merveilleuse, une personne qui possède le cœur sur la main, même au bout des ongles et qui l'offrirait volontiers à la personne qu'il aime. Il est prêt à changer bien des choses chez lui pour le simple salut de ses relations et saurait foncer droit dans le mur si cela lui permet de garder contact avec un bien-aimé. On remarquera souvent que Lux' s'énerve pour des broutilles, qu'il aime ouvrir la gueule même quand tout le monde sait qu'il aurait mieux fait de la fermer et agit souvent sur le coup de l'émotion, si bien que cette sincérité affligeante devient un couteau à double-tranchant : il blesse les autres comme il se blesse à son tour. Pas dépourvu de la capacité de regretter les choses, il sait aussi assumer ses mots et chercher à réparer les choses, mais ne pardonnera jamais avec stupidité les êtres futiles qui l'ont blessé. Luxuria en connaît un rayon sur les gens et sur ce qu'ils peuvent avoir comme impact sur une vie, il ne demeure pas sans reste devant une engueulade ou un combat.

Certains croiraient presque que cet adolescent est en parfait contrôle de sa personne, qu'il n'est qu'un peu, dans l'euphémisme le plus péjoratif, nymphomane et qu'il ne pourrait perdre la carte que lors de scènes érotiques prononcées. Et pourtant, si les gens découvraient que le seul monstre contre lequel Luxuria ne peut rien, c'est bien l'amour. Rien n'est plus dévastateur à ses yeux que ce sentiment, cette émotion, cette personne et ces réflexions qui découlent d'une adoration passionnée de cet être cher. Et c'est aussi grâce à ces battements de cœur qui heurtent sa poitrine qu'il peut se dévoiler comme quelqu'un de confiant, puisque la réalité est différente. En fait, Luxuria est quelqu'un d'excessivement craintif, le type même de la personne qui se pose sans cesse mille et une questions sur ce qui devrait être un fait et ce qui a été fait. Ces questions sont encore le résultat d'un romantisme prononcé et projettent une image de phobique, de névrosé et de victime déstabilisée sur lui lorsqu'il est question de ce même sentiment amoureux. Une faiblesse qui n'en est pas tellement une, en fin de compte.

Pour beaucoup, Luxuria possède davantage le caractère et l'apparence d'une femme, peut-être d'abord parce qu'il est enflammé, fabuleusement fringuant, vif d'esprit, avec un franc parler et une grande confiance de ses capacités de drague sur les hommes autour, mais aussi parce qu'il est aussi délicat et attentionné que la plus douce des perles avec les gens qu'il aime. Mis à part cette facette, il faut aussi noter que cet individu aux cheveux rouges possède un cœur d'enfant, qu'il agit souvent comme le pire des gamins, ce qui rend son égocentrisme et son désir d'obtention très prononcé. Les péchés n'ont pas de secret pour lui, comme tout être humain, à la différence qu'il vit complètement baigné dans ces péchés, suivant la vague qui le pousse à démolir certaines choses et à en faire naître d'autres. Cette authenticité rend le personnage particulièrement véritable, touché parfois d'un pathétisme tranquille, celui de la tristesse et du désespoir nostalgique, mais avec un charisme et une volonté d'agir particulièrement agréable.

Je sais que ce que je retiens le plus férocement de la personnalité de Lux, c'est sa créativité, ses nombreux talents qu'il ne soupçonne même pas lui-même : je parle notamment de sa surprenante dextérité, de ses mouvements souples et dansants, de sa jolie voix tendre et de son intérêt pour les fringues, la musique, la télévision et les animaux. Il dira souvent qu'il n'a aucune utilité, peut-être. Il dira qu'il est trop banal, qu'il n'a rien de particulier, qu'on ne pourrait le classer aisément dans une « case ». Pourtant, c'est ce qui fait son charme : c'est qu'il continue de rester aveugle à sa beauté, trop préoccupé par celle des autres, continuellement à la recherche de la perfection le concernant. Il s'en demande trop, en demande souvent beaucoup aux autres, mais ce n'est pas un mal. Au contraire, si seulement tout le monde prenait la peine d'afficher une telle empathie, l'univers serait sans doute en paix.

C'est aussi avec difficulté que Luxuria vous avouera ses sentiments les plus intimes, persuadé qu'ils sont déjà très visibles, trop habitué à sa propre affiche qu'il ne saurait comprendre que ce n'est pas tout le monde qui a l’œil sur ces colifichets. On ne saurait exactement voir chez Mr Maxwell un équilibre. Il faut plonger, foncer, jouer de la témérité et lui prouver que l'on est à sa hauteur : que l'on est aussi incontestablement naturel que lui et le tour est joué. Je crois que Luxuria apporte aux autres beaucoup plus qu'il ne se donnerait à lui-même. La trahison n'est même pas une option le concernant, si jamais vous tentez de le blesser, ne vous attendez jamais à un pardon. Plus rancunier, têtu, égoïste, possessif, plaignard, adorable, charmant, rigolo, passionné et naturel que Lux : ça n'existe pas.

Once upon a time

Famille : Ma famille n'a rien d'extraordinaire. J'adorais mon père (Ryan), c'était un homme charmant et toujours présent quand j'avais besoin de lui. Malheureusement, il est mort beaucoup trop tôt et je n'ai jamais vraiment pu profité amplement de lui. Ma mère, je la déteste. Une femme totalement imbu d'elle-même qui pense qu'à l'argent et l'alcool. Elle me dégoûte et me donne toujours envie d'être ailleurs qu'à la maison. Sérieusement, je regrette que ce ne soit pas elle, qui soit six pieds sous terre. Et, il y a mon grand-frère. Tyren, je l'aime. Je l'adore. Je l'aime même un peu trop selon certains. Faut dire que Tyren est ce qui se rapproche le plus de mon père, ainsi donc, j'avais tendance à le voir comme tel. Puis, avec le temps les choses ont changer et j'en suis tombé amoureux. Bien que dans le monde magique ça ne soit pas dérangeant, faut comprendre que dans le monde d'ou vient ma mère ; ça l'est. En gros, dans ma famille, il n'y a que mon père et mon frère qui compte.

Enfance : J'ai eu une enfance agréable, du temps ou mon père était toujours présent. Ma mère semblait un peu moins folle, bien qu'elle avait toujours quelques défauts qui m'agaçait, mais j'étais relativement trop jeune pour les voir. Mon frère était souvent là pour moi à me défendre dans la cours d'école quand ça n'allait pas. J'étais même très fier de pouvoir dire que Tyren, c'était mon frère et qu'il serait toujours là pour casser des gueules. Déjà tout petit j'avais un sale caractère et donc je vous laisse imaginez maintenant. Quand mon père est mort, c'est là que mon enfance fut totalement changer pour devenir un enfer. Tyren allait en cours et moi j'allais aux miens, mais mon attention n'était plus du tout la même. Les profs se plaignaient souvent de ce que je faisais, du fais que je n'écoutais jamais etc. Ma mère est tombée dans l'alcool et les merdes du genre ; soirée de merde avec un homme sans rapport, une baise et Hop le lendemain tout recommençait. En gros, mon enfance se résume assez facilement par ; manque d'amour via ma mère et trop de protection via mon grand-frère (que je remercie).
Réception de la lettre : Vers mes 11 ans (puisque c'est à cet âge qu'on la reçois) ma lettre de Poudlard est tombée du ciel pendant que je jouais dehors avec des amis. J'étais content, terriblement heureux même. J'allais pouvoir me rendre dans la même école de Tyren à nouveau et ça serait franchement mieux que d'être ici avec ma mère, vivant un enfer perpétuel quoi. Moi j'ai bien pris la lettre, ma mère beaucoup moins. Déjà que c'était Poudlard qui lui avait enlever son charmant garçon. Bref, évidement elle m'a dit oui. Elle n'avait pas le choix sinon la crise que je lui aurais fais. Mais j'ai dut me rendre au chemin de traverse par mes propres moyens. Heureusement, mon frère et quelques potes à lui m'ont trouvé là-bas et j'ai pu faire mes achats avec eux. C'est d'ailleurs depuis ce jour là que je possède mon chaton (bon maintenant qu'il a 6 ans ce n'est plus un chaton, mais à mes yeux oui).
Vie à Poudlard : Volage. En fait, depuis que j'ai découvert les plaisirs de la chair (très tôt, trop tôt surement), je m'amuse à changer de petit ami comme je change de sous-vêtement. Ce qui me donne bien évidement une réputation de merde auprès des gens. Bon, je suis un peu comme la bitch des films américains qui se farcit tout les mecs de l'école. Sauf que moi, je ne fais pas TOUT les mecs de l'école. Je suis sélectif. M'enfin, personne n'osent vraiment me dire quoi que se sois devant moi, puisque je suis un garçon dont le caractère explose, je gueule, je boude et je sais me battre. De plus, mon frère est présent dans le château et c'est un Serpentard (qui fait peur). Je ne suis pas un étudiant modèle, mais j'essaie vraiment de faire en sorte de devenir un bon sorcier. Je me débrouille relativement bien en histoire de la magie, des moldus, la divination (parce que c'est trop con). J'aime particulièrement le cours aux soins des créatures magiques ainsi que sortilèges. Par contre, là ou j'ai un peu plus de mal c'est en potion (mais encore heureux, je ne fais rien exploser moi) et en métamorphose ou je n'arrive jamais à transformer mes objets en autre chose que ... des objets. Je m'entends bien avec certains profs alors que d'autres non, m'enfin c'est ça la vie d'étudiant hein. Depuis mes cinq années à Poudlard, je me suis fais des amis (dont un meilleur ami que j'aime beaucoup et que je chéri) ainsi que des ennemies. Des ex trop jaloux ou des ex très rancunier. M'enfin, autant vous dire que ma vie d'étudiant à Poudlard est aussi banal que la vie d'un étudiant dans un lycée normal.
Vie durant les Vacances : Pendant les vacances, je vie avec ma mère et elle se sert toujours de moi pour faire de petits boulots de merde quand Tyren n'est pas présent dans la maison. Je déteste ma vie chez moi, alors souvent je m'arrange pour ; soit trouver un petit ami et passer l'été là-bas, soit je demande à Tyren si je peux squatter chez lui ou soit je vais chez les Yuen pour passer un peu de moment tranquille avec mon meilleur ami. Car sinon, c'est réellement la buse de dragon et mon envie d'avada kadevra me reprend envers ma mère et bon. Je n'ai pas spécialement envie de finir mes jours à Azkaban hein ... Eurk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: Il y a des histoires qui ne s’éteigne jamais - Lux   Ven 16 Aoû 2013 - 21:22

Rebienvenue à Poudlard !
Comme ta répartition a déjà été faite, je te valide sans souci et t'envoie chez les Gryffondor. Razz 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-rebirth.forumactif.fr
 

Il y a des histoires qui ne s’éteigne jamais - Lux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Histoires cochonnes ..(pour lecteur averti)
» Histoires RP
» Les Histoires de la Pleine Lune
» Histoires korriganes
» Les histoires complètement farfelue de l'abracadabrante Pippelet Dalhal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Renaissance :: Just Some Wizards :: Cérémonie de Répartition :: Sorciers Validés-